Trois raisons d’aller à un entretien même si on ne veut pas le job

Quand on est chercheur d’emploi et qu’on a connu beaucoup d’entretiens infructueux, il devient difficile de se motiver à rencontrer un recruteur si le job qu’il est susceptible de vous proposer ne vous correspond pas vraiment. On se dit que cela ne sert à rien et qu’on n’est pas encore assez désespéré pour accepter un travail dans lequel il n’y a aucune chance que l’on s’épanouisse. Dans ces moments-là, traîner des pieds est légitime, mais il faut savoir se faire violence car il y a pourtant beaucoup à gagner. Voici trois bonnes raisons de vous forcer.

934454_30949265

1) Pour le réseau

La personne qui va vous recevoir ne vous embauchera peut-être pas, mais elle peut connaître d’autres personnes qui le feront. C’est sûrement la raison principale pour se déplacer malgré tout. Une fois l‘entretien passé, dites par mail à quel point vous avez apprécié l’échange mais qu’après réflexion, le job ne vous correspond pas vraiment.

Vous pouvez enchaîner en lui demandant s’il connaît quelqu’un que votre profil intéresserait davantage. Attention c’est une opération qui doit s’effectuer en douceur : pour qu’elle fonctionne, il faut que l’entretien qui s’est déroulé ait été un véritable échange, et la demande ne doit pas succéder immédiatement à l’échange en question.

2) Pour l’entraînement

Un entretien en situation réelle est une véritable opportunité pour connaître vos forces et faiblesses à l’oral. Cela vous permet de bosser votre discours, votre attitude et tout une foule de petits détails. Vous pouvez aussi tenter un coup de poker : demander au recruteur ce qu’il a aimé dans votre CV et dans votre comportement et ce que vous devez changer et améliorer. Cela vous permet aussi de voir comment vous réagissez sous l’effet du stress et si vous devez apprendre à vous relaxer avant d’aller en entretien.

Cela vous permettra aussi de vérifier votre niveau, que ce soit en ayant le job, ou en appelant le recruteur pour savoir pourquoi vous n’avez pas été choisi et si vous étiez son deuxième ou troisième choix.

3) Un job plus intéressant à la clé

Si vous menez votre entretien avec sincérité, il y a des chances que le recruteur puisse faire la connexion avec un poste qui vous corresponde plus. Faites-lui donc sentir que même si votre profil et votre personnalité ne correspondent pas au poste, vous êtes tout de même un élément qui correspond à l‘entreprise. Pour cela, apprenez les valeurs de cette dernière avant l’entretien en étudiant à fond son site internet.

Pour résumer, un entretien, même s’il ne mène à rien d’intéressant, peut être une étape vers votre future embauche grâce à l’expérience et au réseau que vous en retirerez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *