Es-tu victime du blurring ?

blurring

BLURRING – Le blurring, c’est ce moment où ta vie pro et ta vie perso commencent à devenir super copines. En d’autres termes, c’est pour illustrer l’effacement progressif entre la vie professionnelle et la vie privée, ce petit fléau qui touche particulièrement les cadres connectés mais aussi les freelances ou encore les télétravailleurs. Voici quelques signes qui prouvent que tu es « victime » du blurring …

 

Tu reçois tes mails pro sur ton téléphone perso

Ça paraît super anodin mais ça ne l’est pas tant que ça, et saches que ce n’est pas normal que les mails de tes collègues pour la réu du lendemain s’entrecroisent avec les mails de tes copains pour la soirée raclette chez Barbara.

T’as déjà reçu un appel du boulot pendant tes vacances

Alors que tu commençais ta journée par un chouette petit-déj’ sur une plage de sable fin, tu es obligé-e de recracher ta noix de coco pour répondre à un appel de Monsieur Machin, ce client hyper exigeant, qui voulait gérer une urgence avec toi. C’est cool que tu sois consciencieux -se et que tu décroches mais clairement, tu perds tous les bienfaits des vacances. Quand on se déconnecte, c’est totalement.

Ton conjoint/ta conjointe/ ton hamster nain t’as déjà supplié de lâcher ton téléphone à table

« Attend je finis juste un truc … », la phrase que tu as le plus balancé ces derniers mois à table, parce qu’un mail entre le fromage et le dessert ça ne mange pas de pain, et c’est toujours un gain de temps. Sauf qu’en attendant, tu laisses la personne qui dîne avec toi comme un-e gros-se tocard-e seul-e au monde devant les infos ou la météo. Sympa de manger avec toi !

Tu sais regarder Netflix, répondre à un mail et remplir un tableau Excel, tout ça en même temps

C’est cool pour toi d’être si multi-tâches mais attention au moment où tu finiras un mail pro par « Bisous », que ton tableau Excel sera parti en cacahuètes parce que tu t’es loupé une case ou que tu regarderas 6 fois le même épisode sans t’en rendre compte … parce-que faire plusieurs choses à la fois c’est bien mais sur du long terme c’est un peu la migraine.

Quand il n’y a rien à la télé le soir, tu bosses pour t’avancer

Aucun film ne te plait ce soir … parfait ! Tu vas pouvoir bosser un peu (et puis tu es déjà échauffé-e vu que t’as bossé toute la journée). Quand tu sentiras que ton cerveau est en train de fondre ou que tu ne te souviendras plus du nom de ton chien, pense à lever le pied !

Tu culpabilises d’avoir accès à tes dossiers, tes mails et tes fichiers, et de ne pas bosser (soir, weekend, vacances et jour férié)

Encore pire que de bosser le soir, c’est de culpabiliser de ne pas bosser dans les moments de repos. Mais il faut te comprendre, t’as ton ordi de dispo, un peu de temps devant toi et l’envie de bien faire … Exit ce sentiment toxique, si tu aimes ton travail et que tu veux continuer à être passionné, il faut savoir faire de vraies pauses au bon moment.

 

Et toi, es-tu victime du blurring ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *