5 bonnes raisons de parler politique au bureau

politique

POLITIQUE – On se demande souvent si on peut ou non parler politique au bureau, c’est toujours un peu tabou. D’ailleurs le mot « politique » fait en général super peur, que ce soit au bureau, ou en soirée entre copains ; c’est un peu le « Voldemort » des français, Le-Mot-Qu-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Pour-Pas-Que-Ca-Parte-En-Sucette. On te donne pourtant 5 bonnes raisons de parler politique au bureau …

1 – Pour mettre l’ambiance

La politique, et d’autant plus en période d’élection, c’est aussi délicat qu’un PSG-OM : des bonnes grosses diarrhées verbales  entre supporters où chacun défend son steak sans écouter l’autre. Du coup, balancer un petit « Et sinon, vous savez pour qui vous allez voter, vous?  » à la pause café, ça te permet d’avoir du spectacle toute la journée – et même si tu mets un casque sur les oreilles pour écouter de la musique, tu pourras toujours lever le nez de temps en temps, ça risque de faire des grands gestes et la moue pendant quelques heures, c’est sympa à regarder.

 

2 – Pour être tranquille

Vu que tu n’en as absolument rien à faire de la politique (et que tu ne sais même pas qui se présente), c’est le genre de débat qui te passe un peu au-dessus de la tête. Ce que tu peux faire cependant, c’est lancer un sujet politique en salle de pause pour retarder le retour de tes collègues et pour pouvoir profiter de l’openspace tout-e seul-e. S’ils reviennent quand même en se hurlant dessus dans le bureau, tu peux placer un « Ah non hein, on parle pas de politique ici – si vous voulez en parler c’est dehors » et avec un peu de chance ils vont partir débattre dans la cour et tu vas pouvoir jouir de quelques minutes supplémentaires de calme.

 

3 – Pour voir enfin Jean-Marie et Didier se battre (pour de vrai)

L’un vote à droite, l’autre vote à gauche, pas besoin de chercher plus loin ! Il suffit que tu glisses à l’oreille de Didier que Jean-Marie soutient Untel et qu’en plus il a critiqué Machin (celui que soutient Didier) et tu es sûr-e que ça part en baston. Si tu vois que ça élève juste la voix, lance quelques petites piques de temps en temps histoire qu’ils en viennent aux mains assez rapidement (t’as pas non plus toute la journée).

 

4 – Pour arrêter d’entendre parler de la météo

« Il va encore faire super beau ce week-end » – « Oh dis dont, on encore perdu 2° aujourd’hui, non ? ». La météo c’est LE sujet de BASE dont on  va sûrement te parler 5 fois dans la journée parce-qu’on a rien d’autre à te dire (c’est triste mais c’est comme ça). En parlant politique au bureau, tu vas pouvoir changer un peu ces thèmes de discussions barbantes (c’est pas super fun mais au moins ça change).

 

5 – Pour avoir un résumé de l’actu

Vu que le lundi tu as piscine ; le mardi tu as chorale ; que le mercredi tu vas au ciné; que le jeudi tu es crevé-e et que le vendredi, tu regardes ton feuilleton, tu n’as jamais le temps de regarder les débats politiques ou bien même les infos. Bilan : tu as raté 90% de l’actualité française de ces derniers temps et tu aimerais bien rattrapé ça vite fait. Glisse un « Quelqu’un a vu le débat l’autre jour ? » et tu auras le résumé des dernières news, avec quelques arguments bancales et un peu d’interprétations personnelles. T’as plus qu’à te régaler !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *